Négocier le tarif d’un vidéaste de mariage et de son photographe.

Pour bien négocier le tarif d’un vidéaste de mariage, il est essentiel dans un premier temps de bien les choisir. Dans un deuxième temps, il vous allez devoir comprendre ce que vous payez quand vous embauchez un prestataire. Dans un dernier temps, comprendre les différentes fourchettes de tarif afin de choisir le vidéaste et le photographe qui correspond à votre budget et à vos besoins. Car si vous n’accordez pas les deux, vous serez déçus.
Dans cet article

Les étapes pour choisir un photographe et un vidéographe :

Pour bien faire, nous vous conseillons de prendre un bloc note et de procéder en plusieurs étapes.

1 – Définir votre budget : Nous vous conseillons de consacrer 8% du budget total de votre mariage à votre photographe et 10% à votre vidéographe. Si vous choisissez un duo, tablez sur 15%. Ce chiffre vous donnera déjà un ordre d’idée cohérent de ce que vous pouvez vous permettre ou pas et de vous dire sur quoi vous allez devoir “rogner” : La qualité des images ou sur le reste du budget.

2 – Demandez autour de vous : s’ils ont eu affaire à une photographe et vidéographe de mariage dernièrement. S’ils en ont été contents. Demandez-leur leur nom, leur budget et leur type de prestation.

3 – Visitez les sites internet de ces prestataires et voyez si le style qu’ils proposent vous correspond.

4 – Recherchez sur le web : Si vous ne trouvez pas votre bonheur, alors recherchez sur internet des sites de duo photo et vidéo proches de chez vous. Faites attention à bien vérifier que leurs coordonnées correspondent à votre département. Certains petits malins optimisent leurs sites internet afin d’apparaître sur votre département même s’ils n’en font pas partie.

5 – Les plateformes de mise en relation :  Evitez si vous le pouvez les grandes plateformes de photographe en ligne telles que mariage.net ou zankyou. Ces plateformes sont payantes et coûtent en moyenne 1200 euros à l’année à ces pauvres artisans. De plus, dans la plupart des cas, vous ne trouverez pas de lien pointant vers leurs sites internet.

Vous serez obligés de les contacter directement. Sachez que sur ces plateformes, on paye pour apparaître dans une région ou une autre. En fonction de leur budget, ils apparaîtront sur votre département sans y résider.

Par contre si vous recherchez à tout prix un photographe ou vidéaste à bas prix qu’importe la qualité alors foncez c’est ici que vous trouverez les photographes et vidéastes les moins cher du marché.

6 – Contactez les : Quand vous avez moins d’une dizaine de prestataires dont le travail vous plait, c’est le moment de les contacter. Posez-leur les questions en vous servant de guide.

7 – Négociez : Faites une sélection entre deux ou trois prestataires disponibles. Demandez un devis. Il ne vous reste plus qu’à négocier le tarif et la prestation. N’oubliez pas que le client est roi.

Pourquoi un bon photographe est-il si cher ?

Comme vous le verrez au chapitre suivant, engager un vrai photographe demande un budget relativement conséquent. Voyons ensemble pourquoi.

Le temps :

On s’imagine souvent que le photographe professionnel est une personne talentueuse qui possède un très bon appareil photo, que les clichés qu’il réalise sont justes magnifiques, qu’il lui suffit de les sortir de son appareil pour les imprimer et que le coût réel de sa prestation réside dans le temps qu’il va passer à couvrir votre mariage.

Dans le monde merveilleux des bisounours et dans celui des arnaqueurs c’est certainement le cas. Mais pas dans celui des professionnels du mariage.

Un bon photographe de mariage est toujours mauvais !

On connaît les règles de la composition et nous sommes en mesure de bien cadrer un sujet. On maîtrise la technique de la photographie et nous sommes en mesure de bien régler un appareil. On connaît le mariage sur le bout des doigts et nous sommes en mesure d’anticiper et de bien nous placer. C’est vrai, mais cela ne suffit pas. Loin de là.

C’est toujours trop tôt ou trop tard. Il y a toujours un réglage que l’on a oublié. Il y a toujours un placement que l’on a mal fait. On se dit toujours qu’il y a plusieurs façons de cadrer le même sujet. Pour faire une seule belle image, il nous faut entre 10 et 50 clichés différents. Ceux qui vous diront le contraire sont des menteurs.

Certes parfois, la bonne image est là tout de suite mais dans 90% des cas, elle n’est pas parfaite. Et c’est ce qui fait la différence entre un photographe passionné et un photographe bas de gamme. Le passionné n’est jamais satisfait. Alors il ”canarde” toute la journée. A la fin d’un reportage de mariage, il se retrouve avec plusieurs milliers de photos à trier (entre 1000 et 5000 (certains en font même plus !).

Il ne faut pas hésiter à faire de mauvaises photos. C’est comme ça. Alors, vous imaginez qu’il va falloir du temps pour trier ! Vous avez raison. C’est long et fastidieux…!

Un bon appareil fait des photos imparfaites !

Un appareil numérique professionnel fait des photos au format RAW. Ce format d’image permet une plus grande flexibilité à la retouche qu’un autre format d’image comme le jpeg que vous connaissez sûrement.

Il est possible de corriger plus de choses dans ce type de format comme la luminosité et la balance des blancs. L’inconvénient, c’est qu’il faut développer les photos pour pouvoir les travailler. Parce qu’il est assez rare qu’une image ne nécessite aucune retouche.

collab'

Comment trouver un photographe videaste de mariage

Tome 1 : Comment trouver un photographe et vidéaste de mariage ?

Un livre de 50 pages illustrées pour trouver votre photographe et vidéaste de mariage :
  • Choisir votre duo photo et vidéo en plusieurs étapes claires.
  • Comprendre les gammes de prix des photographe et vidéaste de mariage.
  • Comment négocier les prix de ces prestataires de choc ?
  • Quelles sont les questions à poser lors des premiers rendez-vous ?

Développer, retoucher, retravailler.

Développer une photo numérique demande du temps. On va retoucher les contrastes et la luminosité : c’est-à-dire gérer les tons moyens, foncés et les hautes lumières.

On va gérer la saturation ce qui veut aussi dire contrôler les tonalités de couleurs et leurs intensités. On va aussi souvent recadrer les images pour mettre en avant tel ou tel élément de l’image.

Une fois ce travail fait, beaucoup de photographes vont appliquer un style colorimétrique aux images. Pour être simple, c’est un peu ce que vous faites quand vous appliquez un filtre instagram sur une photo mais en beaucoup plus fin que ça. Cela permet de donner une cohérence visuelle au reportage photo.

Certaines images demandent aussi de vraies modifications pour être vraiment belles. Comme par exemple supprimer un interrupteur dans une prise ou accentuer un regard ou supprimer des imperfections de peau ou des rides.

Et nous ne parlerons pas de certains photographes qui modifient complètement l’image en ajoutant des éléments nouveaux dans l’image. Tout ceci aussi cela prend du temps.

Composer une présentation harmonieuse.

Une fois ce travail fait, les photos vont être imprimées et le photographe va devoir composer votre album photo. Un photographe passionné va avoir une vraie réflexion autour de la composition de votre album.

Pourquoi un bon vidéaste est-il si cher ?

Un vidéaste de mariage met en moyenne trois à quatre fois plus de temps à produire une vidéo de mariage digne de ce nom. La captation vidéo du mariage est similaire à celle du photographe et demande beaucoup de petits bouts de films (que l’on appelle rushs).

Il faut savoir qu’un film en 4k, c’est minimum 24 photos à la seconde. Les fichiers sont donc très lourds et prennent beaucoup de temps à être exportés de la caméra.

Pour être exploitables, ils doivent être convertis en un format plus digeste pour le logiciel de montage. Le monteur va réaliser ce que l’on appelle des proxys. Des versions plus petites et plus légères des Rushs. C’est à partir de ces proxys, qu’il va travailler dans le logiciel. Convertir ces films cela prend aussi du temps.

Heureusement, pendant que le logiciel fait ce travail, il va aller chercher des musiques qu’il va pouvoir exploiter pour votre film. S’il est perfectionniste, il n’est pas rare d’y passer 2 à 3 heures. Cela serait trop simple de vous demander de choisir vous même la musique et d’utiliser une musique qui est protégée. 

Un vrai pro trouvera une musique sur laquelle il paiera des droits. Cela vous permettra de diffuser votre vidéo comme bon vous semble. Youtube ne vous grillera pas le film.

Une fois cela fait, il va dérusher. C’est-à-dire, supprimer tout ce qui n’est pas exploitable, rush par rush. Ensuite, il synchronisera les enregistrements audios (discours et autres ) sur les images.

C’est à partir de là qu’il va enfin pouvoir commencer le montage. Là, les méthodes diffèrent en fonction des types de films et des filmmakers. Mais d’une manière générale, il va y avoir l’étape d’assemblage ( mettre les plans les uns derrières les autres) , puis de calage (faire en sorte que ces plans s’enchaînent bien : Transitions et musique), puis de retouche ( comme pour la photo : contrastes – saturation – recadrage).

Vient ensuite l’étape d’étalonnage ( c’est la même chose que la colorimétrie ). Et la dernière étape est le titrage.

Dans le monde parfait des bisounours ou dans celui des films bâclées , ces étapes s’enchaînent les unes derrières les autres sans avoir à faire d’allers retours.

Malheureusement, ce n’est jamais le cas.

Quand nous montons un wedding film de 10 minutes, il nous faut en moyenne 3 jours de travail.

Certains monteurs sont plus rapides. Nous n’y arrivons pas. Et quand nous avons commencé il nous fallait 6 jours !!!

C’est la première raison qui fait qu’un wedding film est plus chère qu’un reportage photo. Mais ce n’est pas la seule.

Le matériel :

Lorsque vous engagez un photographe ou un réalisateur de film de mariage, c’est aussi en quelque sorte du matériel que vous louez. Ce matériel coûte cher et se renouvelle régulièrement.

Un parc vidéo coûte approximativement 6 000€. Et un parc photo coûte 4 000€. Vous retrouvez donc l’amortissement de cet investissement dans le coût de votre prestation. Et c’est normal.

Sans cela, ces professionnels ne pourraient pas racheter leur matériel lorsqu’il tombe en panne ou simplement pour pouvoir rester à jour au niveau de la technologie. Et elle évolue vite… Trop vite.

Les déplacements et l’hébergement :

Ces frais sont généralement indiqués à part du prix du mariage mais vous devez les anticiper.

Ils doivent permettre au professionnel de payer l’assurance de son véhicule, le contrôle technique, les péages, l’essence et le garagiste. Ce n’est pas juste le coût du gasoil.

C’est la même chose pour l’hôtel s’il y en a besoin.

Le packaging :

Vous savez, le petit coffret dans lequel vous avez trouvé vos photos, votre clé usb et votre album. Il doit l’acheter.

Les charges et tout le reste…

Si vous êtes indépendant ou chef d’entreprise, vous savez de quoi nous parlons et vous pouvez passer ce texte histoire de ne pas remuer le couteau dans la plaie…

Le photographe va devoir en fonction de sa structure juridique devoir payer entre 27% et 40% de charges. Sans compter les 20% TVA, d’impôts sur les sociétés (15%) qui viennent se rajouter.

N’oublions pas l’assurance responsabilité civile, les frais bancaires, le coût de la communication (site web / publicité/carte de visite/ salons du mariage/plateformes internet…), le comptable et toutes ces petites bricoles qui mises bout à bout représentent 25% à 30% de son budget annuel.

Quel tarif pour une vidéo de mariage et d'un reportage photo ?

Maintenant que vous savez tout cela, il vous est possible d’une part de savoir comment sont calculés leurs tarifs et sur quels points vous allez pouvoir négocier.

Nous vous proposons maintenant notre petite analyse des prix du marché. A quoi vous attendre en fonction de ces prix ?

Cela vous aidera à vous faire une idée des exigences que vous pouvez avoir et du résultat que vous pourrez attendre.

Nous avons arbitrairement divisés les prestataires en 3 catégories :

  • Le low cost
  • Le luxe
  • Le milieu de gamme

Nous en listons les avantages et les inconvénients. Nous vous donnons les fourchettes de prix qui vous attendent.

Vous constaterez que les fourchettes tarifaires restent relativement grandes. Ceci est dû aux différentes prestations différentes que vous avez à l’intérieur d’un même mariage (Album – nb de photos – durée de la vidéo – type de montage – Durée de la prestation…..la liste est longue).

Les photos et vidéos de mariage low cost

  • Photographe : Entre 300 euros et 1000 euros.
  • Vidéastes : Entre 700 euros et 1500 euros.

Sur la qualité :

Les images ne sont pas travaillées et retouchées à la va vite. Ne vous attendez donc pas à des images de très bonne qualité.

Les montages ne sont qu’une succession de plans mis bout à bout dans le même processus de création. Votre vidéo ne sera ni originale, ni vivante.

Sur la qualité :

Ils ne seront pas présent longtemps sur votre évènement et prendront moins d’images pour ne pas avoir à perdre du temps à la sélection.

Sur le professionnalisme :

Ils ne prendront pas le temps nécessaire à la bonne compréhension de vos attentes et ne chercheront pas à en savoir d’avantage sur votre évènement.

Sur l’originalité :

Pour être sûr de faire des images acceptables, ils ne prendront aucun risque dans les prises de vue. Vous n’aurez donc pas d’images qui sortent de l’ordinaire des mariages.

L’expérience

Et si par chance vous êtes tombé sur des prestataires qui font du mieux qu’ils peuvent, sachez qu’avec ces tarifs il est impossible de vivre du mariage. Ils sont donc débutants et n’ont aucune expérience de la profession. Vous risquez d’avoir des moments clé de votre mariage complètement ratés.

Dans quel cas faire appel à eux ?

Si vous ne mettez pas une grande importance au souvenir de votre mariage et que vous réalisez des photographies et une vidéo juste pour faire plaisir à la famille.

Si vous êtes sur la paille et que vous n’avez pas dans votre connaissance un passionné qui puisse le faire lui-même.
Si vous souhaitez lancer un jeune dans le métier et lui permettre de faire son book malgré certains risques que vous connaissez.

Cependant, si vous lisez ce bouquin, c’est que vous mettez suffisamment d’importance dans les photos et les vidéos de votre mariage.

Alors passez votre chemin sur ces prestataires et envisagez de débloquer un vrai budget. Oui c’est cher désolé !

collab'

Collab tome 2 - Les styles de la photo de mariage

Tome 2 : Les styles et courants en photo et vidéo de mariage.

Un livre de 42 pages illustrées pour découvrir les styles, les courants et les tendances de la vidéo de mariage. Choisissez votre photographe et vidéaste de mariage en fonction du style qu’ils proposent :

  • Les 5 styles colorimétriques les plus tendances.
  • Les 5 courants de prise de vue des photographes et vidéastes de mariage.
  • Les types de montage des vidéastes de mariage.

Les photos et vidéos de mariage de luxe.

  • Photographe : à Partir de 3000 euros
  • Vidéaste : à partir de 5000 euros

Les photographes et vidéastes de mariage de luxe sont d’une manière générale très bons et ont tous de l’expérience.

Mais cela ne veut pas dire qu’ils sont les meilleurs et que le prix vaut la qualité de la prestation.

La part du gâteau :

Des futurs mariés qui ont beaucoup de budget n’organisent en général pas leur mariage eux-même. Ils font appel à des weddings planner.

C’est la wedding planner qui va proposer des photographes et vidéastes qui sont dans la veine du mariage que les mariés veulent organiser.

Certaines, pas toutes bien heureusement, prennent au passage une commission auprès du photographe et du vidéaste.

Ils ont de l'expérience

On ne travaille pas avec une wedding planner du jour au lendemain. C’est une relation de confiance qui se construit au fur et à mesure.

Une wedding planner ne propose jamais un photographe qui se lance à ses clients. Vous pouvez donc être certain que les prestataires proposés ont de l’expérience.

Mais ne sont pas forcément très innovant :

Si vous recherchez de belles photos et vidéos, et que vous avez le budget. Vous pouvez être tranquille. Par contre si vous recherchez quelque chose d’original, ce n’est pas dans ce type de prestataire qu’il faudra chercher.

En effet, ils sont bien ancrés dans leur style et n’en sortent pour rien au monde. C’est leur marque de fabrique et leur identité qui est en jeu.

La plupart des autres prestataires vont même jusqu’à copier leur pratiques. Ce qui crée une homogénéisation de la photographie et de la vidéo de mariage.

Si vous recherchez des photos et vidéos innovantes dans un style unique, ce n’est pas vers eux qu’il faudra se tourner.

Bien sûr, il s’agit ici de généralités voire de stéréotypes mais il y a du vrai.

Ils ne valent pas leur prix

Certes la qualité sera là, mais vous ne payerez pas les photos et la vidéo en faisant appel à eux.

Ils misent aussi énormément dans le packaging (l’emballage de vos photos) et dans le coût des tirages pour l’impression.

Si ce n’est pas du papier et que vous ne souhaitez pas de packaging de la mort, vous paierez sûrement trop cher.

Ils ne sont pas forcément les meilleurs non plus.

Ne croyez pas qu’en prenant un photographe et un vidéaste de luxe, vous vous assurez de prendre les meilleurs du monde. Pour nous cela n’existe pas.

A partir du moment où l’aspect technique et professionnel est au point, le reste n’est qu’une question de goût.

Le soi-disant meilleur photographe de la terre ne sera pas forcément à votre goût. Simplement parce que vous n’aimez pas son style. 

Nous n’aimons pas les photos de Greg Finck ou de Frederic Navarro. Elles sont pourtant d’une excellente couture. Mais nous n’aimons pas le style Fine Art.

Les photos et vidéos de milieu de gamme

  • Photographes de mariage : Entre 1000€ et 3000€
  • Vidéastes de mariage : Entre 1500€ et 5000€

Bienvenu en terre du milieu, celle où les tarifs ne sont ni calculés au rabi, ni surévalués. Ils sont construits de manière à ce que le photographe puisse gagner, en travaillant dur, un salaire compris entre 1400 euros et 1800 euros net (rarement plus).

Certes, ils ne gagnent pas des cents et des milles, mais ils ont le mérite de le faire avec leur passion. Et ça n’a pas de prix.

Nous pensons que si vous vous êtes donnés du mal à lire ce guide, c’est que :

Vous êtes suffisamment impliqué dans l’organisation de votre mariage pour ne pas déléguer aveuglément toute l’organisation à une wedding planner.

Vous avez compris l’importance d’avoir de belles images pour votre mariage.

Vous ne claquez pas l’argent par les fenêtres et souhaitez payer le juste prix.

Il ne vous reste plus qu’à suivre les conseils et les étapes que nous avons vu précédemment pour choisir votre photographe.

Pourquoi choisir un duo photo et vidéo de mariage ?

Nous ne pourrons pas aborder les types de tarif d’un photographe et d’un vidéaste de mariage sans aborder ce point.

En effet, nous sommes nous même un duo photo et vidéo, et il serait difficile de ne pas prendre un moment pour prêcher pour notre paroisse. Et bien entendu c’est la meilleure 🙂

Ceci vaut uniquement dans le cas où vous souhaitez de la photo et de la vidéo. Dans le cas contraire, cela ne sera pas intéressant, voire pénalisant.

Pour alléger le budget :

Un duo installé partage ses charges de fonctionnement.

Le comptable ne coûte pas plus cher. Le nombre de factures à saisir est le même puisque leurs prestations sont souvent les mêmes.

Il n’y a qu’un seul site internet, qu’une seule assurance, qu’un seul véhicule… Les charges de fonctionnement passent de 30% à 20%. Ce qui n’est pas négligeable.

Les frais de déplacement.

Un duo se déplace dans le même véhicule et dort souvent dans le même lit. Ce qui ne multipliera pas les frais de déplacement et d’hébergement.

Pour la cohérence artistique.

Un photographe et un vidéaste qui travaillent à deux ne le font pas uniquement pour des questions budgétaires ou familiales.

Ce qui prédomine le plus dans ce genre de métier c’est l’affinité artistique.

Et même si elle n’est pas là au départ, elle finit par l’être après plusieurs années de travail passé à s’imprégner mutuellement.

Et c’est génial pour les mariés qui bénéficient ainsi de souvenirs de mariage qui s’accordent et s’harmonisent.

Pour la cohérence du packaging

Si l’emballage est important pour vous. Vous serez aux anges d’avoir dans un seul et même coffret, le dvd ou la clé usb, les photos, les cadres dans un univers visuel qui s’accordent.

L’habitude du travail en équipe

C’est de loin, le point le plus important et impactant sur le résultat final de vos photos et vidéos. En effet, un duo expérimenté sait travailler ensemble.

Vous en prendrez la teneur dans les chapitres suivants lorsque l’on parlera de la journée de mariage plus en détail.

Travailler à deux peut vite s’avérer être un calvaire lorsque la prise en compte de l’autre n’est pas là : On se dérange lors de prises de vue, l’un apparaît dans le champ de l’autre, on ne guide pas les groupes de la même manière…

A l’inverse, lorsque le duo sait travailler ensemble : On s’aide au niveau matériel, on est plus discret, l’un apporte ce que l’autre a oublié, il n’est plus besoin de parler pour se placer et sommes plus discrets. Le résultat est magique.

Dans notre duo, pour pouvoir baisser les tarifs au maximum et pour nous assurer de bien travailler, nous avons pris la décision de toujours couvrir les mariages ensemble : Jamais l’un sans l’autre. 

Cette décision est lourde économiquement parlant mais nous permet de vous assurer le meilleur travail possible.

collab'

Une journée de mariage vue par un photographe vidéaste de mariage.

Tome 3 : Une journée bien remplie.

Un livre de 71 pages illustrée relatant une journée de mariage vue par un duo photo et vidéo. Des idées, des astuces et des conseils pour vous aider à organiser un mariage photogénique qui déchire :

  • Les préparatifs / Les cérémonies / Le vin d’honneur / Le repas / Les animations / La soirée.
  • Tout ce qu’il faut savoir pour que vos photos et vidéos soient réussies.
  • Inclus : plan de cérémonie, tuto réglages du son et lumière et idées d’animations photogéniques.

Comment bien négocier les prix avec votre photographe et vidéaste de mariage ?

Tout le monde souhaite avoir les prix les plus bas possible. Et c’est bien normal. Le tout est de savoir sur quels leviers il est possible de tirer et sur lesquels il est préférable d’éviter de le faire.

Nous souhaitons faire de vous des acheteurs conscients et non des gros bourrins de la négociation.

Négocier ce que vous pouvez faire vous-même

Le temps de travail est le plus gros levier sur lequel vous pouvez baisser les prix. Maintenant que vous savez ce que cela implique, vous souhaiterez peut-être moins le faire.

Sachez, qu’il y a des choses que le photographe fait que vous pouvez faire vous même (C’est moins le cas pour le vidéaste) :

  • Imprimer les photos
  • Composer l’album
  • Créer votre propre packaging Do It Yourself

Un photographe est comme un garagiste, il ne va pas imprimer les photos et vous faire l’album en vous comptant uniquement le coût de l’impression. Il va compter son temps de travail et sûrement faire une petite marge entre le coût de l’album ou du tirage et celui qu’il va vous facturer.

De plus, les photos et le packaging lui seront envoyés et ils vous les enverront lui-même dans un second temps. Vous payez deux fois les frais de transport.

Nous vous invitons donc dans un premier temps à demander le prix tout inclus.

Dans un deuxième temps, vous demandez le détail du packaging.

Et dans un dernier temps, vous faites baisser les prix en demandant s’il est possible de n’avoir que les fichiers numériques.

Négocier le nombre de photos et la durée de la vidéo

Ce deuxième levier semblerait être puissant mais ce n’est pas vraiment le cas. En effet, que vous demandiez, une vidéo de 6 minutes ou de 10mn, ne changera pas grand chose.

Le vidéaste devra quoi qu’il en soit dérusher et trier. Vous économisez qu’un peu de temps au montage. C’est la même chose pour la photo.

Négociez les déplacements

A l’air du numérique et les rendez-vous peuvent se faire en visio-conférence.

Cela permet de se connaître un peu plus qu’en vidéo, de partager des écrans, de se transférer des fichiers, sans dépenser de frais de déplacements.

Et si vous privilégiez le contact, déplacez-vous vous-même, vous ne payerez que le prix de l’essence et non les charges qui vont avec.

Négocier les rushs

Si vous maîtrisez un tant soit peu le montage : Vous savez copier et coller une bande vidéo et agencer des plans. Il est largement possible de demander pour 100 euros l’intégralité des rushs sur un seul film.

Au total, cela va prendre 3 heures à votre vidéaste pour poser une synchronisation sur le son et appliquer un lut colorimétrique pour rendre l’image presque acceptable et réaliser l’export. 

Si vous venez avec une grosse clé USB, il vous remettra la bande et vous aurez de quoi vous prendre la tête de longues heures pour produire la vidéo de l’intégrale de la cérémonie.

Bien sûr, cette vidéo ne sera pas parfaite et bien trop longue pour être présentée à vos amis. Mais elle sera toutefois un souvenir familial que vos enfants regarderont.

Beaucoup de vidéastes refusent de le faire. Il y a diverses raisons à cela. Certains se cache derrière le droit : droits d’auteur, mentions dans le contrat, la peur de dénigrer leur service et d’autres sont dans une pure démarche commerciale pour vous forcer à dépenser plus en rallongeant un ligne au devis.

Nous pensons que cela permet aussi de faire la différence entre ceux qui aiment le montage comme outil de création et ceux qui n’aiment pas ça.

Nous adorons le montage et préférons largement nous triturer le cerveau pour produire un film de 6mn drôle et émouvant qui raconte vraiment l’atmosphère du mariage qu’un film d’une heure qui ne raconte rien.

Négocier le temps de couverture sur l’évènement

Certains photographes et vidéastes ont des tarifs en fonction de leur temps de présence sur le lieu. Nous ne comprenons pas vraiment cette pratique qui nous dépasse un peu. 

Le temps de présence sur le mariage nous semble tellement ridicule par rapport au temps passé à préparer, échanger, trier, retoucher, agencer, monter, facturer, comptabiliser, communiquer…

Effectivement, moins on est présent, moins il y a de photos ou de rushs. Mais il y a tellement moins de choix dans les images, de variété dans les émotions, d’histoires à raconter, d’invités à shooter.

Si toutefois, vous ne souhaitez qu’un montage basique de votre cérémonie uniquement et les photos de l’échange des alliances alors c’est une vraie solution de réduction du prix.

Mais ne faites pas appel à nous, nous ne viendront pas. Pour nous un mariage c’est bien plus que ça. Un mariage c’est la fête, des retrouvailles de vieux potes, des familles qui pleurent de joie, des gens qui se rassemblent même s’ils ne se ressemblent pas.

collab'

Les séances photos et vidéo de mariage

Tome 4 : Les séances photos et vidéos.

Un livre de 62 pages illustrées pour choisir les types de séance photos et vidéos de mariage qui vous correspondent le mieux. Des séances classiques aux séances les plus farfelues, vous comprendrez leur utilité et saurez comment faire en sorte qu’elles soient réussies :

  • La séance couple du jour J : Quand, comment, où la faire et comment se placer.
  • Les séances groupe : Comment les organiser et les rendre à la fois drôle uniques et délirantes.
  • La séance d’engagement, le day after, le trash the dress et la séance boudoir de couple.
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

2021

les mariÉs

ne paieront pas

même si vous avez le covid !